« Il n’existe pas de performance économique sans performance durable » Elisabeth Tchoungui, directrice RSE d’Orange.

 « Il n’existe pas de performance économique sans performance durable » Elisabeth Tchoungui, directrice RSE d’Orange.

Fracture numérique

A l’occasion du sommet Change Now 2021 qui s’ouvre ce jeudi 27 mai, Elisabeth Tchoungui, directrice RSE d’Orange, revient sur les nombreuses initiatives du groupe pour lutter contre la fracture numérique. Interview

Orange s’engage pour un égal accès au numérique pour tous. Quel est votre constat sur la question ?

Elisabeth Tchoungui : Aujourd’hui, la connectivité est aussi vitale que l’eau et l’électricité, on l’a vu dans cette période de crise sanitaire. En effet, sur les 4 milliards de personnes qui n’ont pas accès à internet dans le monde, 3,3 milliards bénéficient d’une couverture réseau mais n’utilisent pas le web par manque de compétences, de moyens ou d’équipements. Ils sont 13 millions en France. La question de la fracture numérique est donc un enjeu majeur pour Orange dont l’ambition est de réduire les inégalités liées aux usages, à l’accès du matériel et améliorer la maîtrise du numérique. Notre engagement se traduit à travers plusieurs axes tels que le déploiement des réseaux pour tous, la proposition d’offres et de produits inclusifs et surtout l’accompagnement des publics vers l’acculturation et l’apprentissage du numérique.

Par quelles actions concrètes cela va-t-il se traduire ?

E.T : Orange déploie des « Orange Digital Center » dans l’ensemble des pays où le Groupe est présent en tant qu’opérateur. Ce sont des lieux uniques qui proposent tout un parcours numérique comportant de nombreux volets. A commencer par des formations sur des métiers du numérique et le codage pour répondre directement aux besoins de recrutement des entreprises où de nombreux métiers sont en tension. La dimension solidaire est aussi majeure pour Orange, c’est pourquoi nous intégrons un programme d’insertion pour les jeunes en rupture avec le système classique via un FabLab solidaire. Grâce aux nouvelles technologies, ils peuvent se former aux outils du numérique et développer de nouvelles compétences.

Dans ces Orange digital Center, nous retrouverons également nos programmes d’incubation de startups avec Orange Fab et nous poursuivrons l’accompagnement de ces dernières avec Orange Venture, notre fonds d’investissement dédié aux startups.

Y aura-t-il un Orange digital Center dans tous les pays où Orange est présent ?

E.T : C’est l’ambition à terme. Le programme est né d’une idée de Orange Tunisie. Mais puisque nous sommes à l’affût du partage de bonnes pratiques au sein du groupe, quatre Orange digital center ont déjà vu le jour dans trois autres pays : le Sénégal, le Cameroun et l’Éthiopie. Le programme sera également présent dans toutes nos régions en France.

Orange participe à cette nouvelle édition de Change now.  Qu’est-ce qu’implique cet événement pour le Groupe ?

Je crois beaucoup à l’intelligence collective et Change Now est le lieu idéal pour développer des synergies, identifier les nouvelles pépites et c’est une formidable tribune pour rappeler notre conviction : c’est-à-dire qu’il n’existe pas de performance économique sans performance durable et sans collectif. Change Now est un véritable lieu de rencontre qui permet d’aligner toutes ces bonnes volontés pour que ça change maintenant, tout de suite, et pas dans 20 ans.

A lire aussi sur Widoobiz :

« Je suis née indignée par l’injustice et passionnée par la résolution des problèmes complexes » fondatrice de Dream in Tunisia – Acacias for all

RSE ou poudre aux yeux ?

0 commentaires

Laisser un commentaire