Covid-19 : du complotisme à la réalité ?

 Covid-19 : du complotisme à la réalité ?

Publié le 28 mai 2021

Covid-19

La théorie selon laquelle le covid-19 est issu d’un laboratoire à Wuhan prend du terrain aux Etats-Unis et sur les réseaux sociaux.

S’il y a quelques temps, la théorie d’un accident de laboratoire à Wuhan relevait de l’ordre du conspirationnisme, il semble que cette hypothèse prenne du terrain dans le débat. Le président des États-Unis, Joe Biden, a appelé mercredi 26 mai les services de renseignements américains à « redoubler d’efforts » pour trouver l’origine du Covid-19 à la suite de nombreux questionnements au sein de la communauté scientifique. Ce dernier déplore, une nouvelle fois, le manque de coopération de Pékin

 Une déclaration fustigée par la Chine

Une décision vivement critiquée par le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian qui dénonce « l’histoire sombre du renseignement américain connue depuis longtemps le monde entier ». «  L’équipe d’enquête conjointe de l’OMS a jugé extrêmement improbable la théorie d’une fuite de laboratoire. Il s’agit d’une conclusion officielle, formelle et scientifique », affirme également le porte-parole.

Des propos que vient appuyer un communiqué, publié jeudi, par l’ambassade de Chine à Washington qui déclare que « la politisation des origines de la maladie entraverait la poursuite des enquêtes et saperait les efforts mondiaux pour enrayer la pandémie. »

Un scénario probable selon le Renseignement américain

Ce jeudi, la direction du Renseignement aux États-Unis a fait part également du fait que ses agences disposaient de deux théories. Deux de ses services privilégient la thèse de l’origine animale tandis qu’un troisième défend l’idée d’un possible accident de laboratoire. « La communauté du Renseignement américain ne sait pas exactement où, quand ni comment le virus du COVID-19 s’est initialement transmis mais elle s’est rassemblée autour de deux scénarios probables », explique le bureau du directeur du Renseignement national. Une majorité au sein de ces services pense qu’il n’y a pas « d’information suffisante pour estimer l’un plus probable que l’autre » a indiqué le bureau du directeur du Renseignement national.

Une théorie qui gagne du terrain sur les réseaux sociaux

 Et il semble que les allégations sur le fait que le Covid-19 a été créé par l’homme passent désormais entre les mailles du filet des modérateurs Facebook. Le groupe qui avait jusque-là interdit les allégations sur le fait que le Covid-19 a été fabriqué par l’homme revient sur sa décision et déclare sur son site qu’ « A la lumière des investigations en cours sur les origines du Covid-19 et en consultation avec les experts de la santé, nous ne retirerons désormais plus de nos plateformes les allégations sur le fait que le Covid-19 a été créé par l’homme ou a été fabriqué« . De quoi tendre, une nouvelle fois, les relations plus que fragiles entre les Etats-Unis et la Chine.

 A lire aussi sur Widoobiz : Epoch times et populisme : les liaisons dangereuses

 

 

0 commentaires

Laisser un commentaire