Space Founders fait s’envoler les startups spatiales

Space Founders fait s’envoler les startups spatiales

Space Founders

Le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES), lance son incubateur de startups Space Founders. Le gouvernement a demandé à l’agence publique d’accélérer son programme de soutien à l’innovation. Objectif : éviter que l’Europe ne soit distancée dans la course à la conquête spatiale.

L’agence étatique a présenté les dix premières startups de son programme. Cet incubateur de startups repose sur une alliance franco-allemande entre le CNES et l’université de la Bunderwehr de Munich. Le nouveau président du CNES, Philippe Baptiste, estime que l’agence spatiale doit réunir les jeunes entrepreneurs et les grands groupes. Le but est de capter l’ensemble des fonds pour encadrer les contrats et les projets d’innovations. Une politique primordiale à l’heure où les sommes dirigées vers le secteur sont de plus en plus importantes. En effet, entre 2010 et 2019, les investissements dans les startups spatiales sont passés de 0,5 milliards de dollars par an à 4,5 milliards. Cependant, seul 5% de ce chiffre va vers les startups européennes.

Space Founders rattrape le retard de l’Europe dans la course spatiale

L’Europe enregistre donc un retard important en matière de développement de son industrie spatiale. Entre la surveillance, le tourisme, la production de matériaux pour les appareils ou l’exploitation des données scientifiques, Space Founders doit dynamiser plusieurs branches d’activités et faire émerger des champions sur le plan international. Sur les dix premières startups sélectionnées par Space Founders, cinq portent le drapeau bleu blanc rouge. Parmi elles, Share My Space, dont l’objectif est de cartographier les débris spatiaux grâce à un télescope. Une façon de réduire la pollution spatiale et les risques liés à ces déchets. D’autres startups comme Infinite proposent, de leur coté, un service de dépannage de certains réacteurs ou moteurs de satellite en orbite.

Toutes ces sociétés vont être placées sous le mentorat de Space Founders. L’incubateur de la CNES va accompagner les jeunes pousses de l’innovation dans la conception de leurs projets jusqu’à la présentation devant les investisseurs privés en novembre à Paris puis à Berlin. Un mois qui sera capital pour l’écosystème de startups spatiales européennes. D’autant que le premier fonds d’innovation de Space Founders, annoncé à l’origine pour 2018, n’a toujours pas vu le jour, faute de moyen.

0 commentaires

Laisser un commentaire