3 leçons à retenir de la faillite de 50 Cent

Le rappeur 50 Cent s’est déclaré en faillite pour ne pas avoir à payer une amende de 5 millions de dollars. Une chute qui doit servir de leçon aux entrepreneurs.

La fin des haricots ? Malgré une fortune estimée en mai dernier par le magazine Forbes à 155 millions de dollars,  le célèbre rappeur américain 50 Cent a décidé de se déclarer en faillite. La faute à une sombre histoire de sextape publié sur internet. Condamné à payer 5 millions de dollars d’amende pour une sombre histoire de sextape, cette procédure lui permettrait de ne pas la payer.

Au-delà du subterfuge administratif, cette affaire montre que l’on n’est jamais à l’abri de déboires financiers. Voici trois leçons que devraient retenir les entrepreneurs un peu trop confiants en leur bonne étoile.

Réfléchissez à deux-trois-cinq fois avant de faire un investissement

Certes, un entrepreneur fait toujours attention avec son argent. Mais parfois, le succès à répétition vous tourne la tête. À trop faire confiance à votre instinct, vous oubliez parfois de prendre en considération des informations qui auraient pu vous éviter un désastre.

Même des investissements « sûrs » comme l’immobilier peuvent s’avérer désastreux. Demandez à ceux qui ont utilisé le dispositif Scellier ou Robien pour investir dans une ville de Province. Beaucoup s’en mordent encore les doigts.

Faites-vous accompagner

Mais être attentif ne suffit pas. Combien de personnes se sont fait avoir par une formulation de phrase confuse ou par des termes abscons ? Bien souvent, il suffit d’un codicille dans votre contrat pour vous retrouver dans une difficulté financière monstre.

Entourez-vous d’avocats, d’experts-comptables ou d’analystes financiers. À choisir, prenez celui qui aura le cran de vous dire : « non, je déconseille d’investir sur ce projet ! »

Épargnez tout de suite

Votre entreprise est en pleine croissance. Votre salaire progresse en conséquence. Vous avez même fini de payer votre appartement. L’avenir est radieux, du moins en terme financier. Ce n’est pas pour autant le moment de flâner. Pensez à l’avenir tant que la situation est calme. Ce ne sera pas toujours le cas.

Avant de bloquer de l’argent, faites-vous un matelas de liquidité. Toujours utile en cas de coup dur. C’est seulement après l’avoir constitué que vous pouvez réfléchir à vos futurs investissements. Au moins, vous n’êtes pas obligé de vous déclarer en faillite.

Tancrède Blondé

Tancrède Blondé

Journaliste

Responsable de l’actualité écrite, Tancrède Blondé couvre l’actualité des entreprises et des entrepreneurs. Féru d'Histoire et de Politique, il se sert de sa passion et de ses connaissances profondes afin d'évoquer régulièrement la vie des entrepreneurs sous un angle plus insolite. Il anime également l’émission « Les entrepreneurs du monde ». En 18 minutes, il invite les auditeurs à découvrir un pays à travers les yeux d’un entrepreneur francophone ou expatrié.

2 Commentaires
  1. Il s’est placé faillite 50 ct mais il n’est pas en faillite!
    50 Cent: «Je prends les précautions que prendrait n’importe quel autre bon businessman. Quand vous avez du succès, vous devenez une cible. Je ne veux pas que quiconque me choisisse comme le type auquel demander des sommes astronomiques, impunément.»

    http://www.lefigaro.fr/musique/2015/07/16/03006-20150716ARTFIG00312-50-cent-en-faillite-personnelle-pour-mieux-garder-ses-dollars.php

Répondre

Votre email ne sera pas visible.

Vous aimez le média des Entrepreneurs & Startups ?

Sélectionnez une ou plusieurs listes :

et restez connecté en nous suivant sur les réseaux sociaux