Au salon Viva Technology, la CEO de Coworkies, Pauline Rousselle, revient sur la tendance du coworking qui n’a pas encore pris toute son ampleur en France.

Peut mieux faire. Malgré les naissances en chaîne d’espaces de coworking à Paris et dans les grandes villes, la France reste un peu en retrait. « Avec Coworkies, on voyage très souvent dans les capitales européennes. Et, c’est vrai que la scène du coworking n’était pas aussi importante qu’à Londres ou Berlin », assure Pauline Rousselle.

Un échelon très important dans l’écosystème entrepreneurial. « C’est assez difficile de s’intégrer pour une startup quand elle ne connaît pas la ville. Avec Coworkies, on facilite l’intégration des membres dans l’espace de coworking », ajoute l’entrepreneure.

Un travail très important qui fait progresser les startups.

#Replay : pour progresser, notre startup doit lever des fonds :