Foodtech : un monde sexy qui a les crocs

Foodtech : un monde sexy qui a les crocs

Les 19 et 20 septembre dernier, Widoobiz était à Dijon pour Food Use Tech, un événement dédié aux initiatives digitales et technologiques dans l’alimentation. Son ambition : embarquer tous les acteurs de la food et faire rayonner leurs innovations.

L’assiette de demain ? Elle sera, de fait, beaucoup plus végétale. Et « personnalisée ». C’est en tout cas ce que prédit Mattieu Vincent, co-fondateur de DigitalFoodLab, que nous avons rencontré à Food Use Tech.

Au micro de Widoobiz, il évoque les spécificités françaises du secteur : un tissu dense de startups food, un peu moins financées que d’autres marchés, la médiatisation du delivery (livraison) versus d’autres domaines plus discrets comme l’AgTech, ou encore le très faible nombre d’exits dans cet écosystème porteur, etc. Aussi, à l’heure de la nomination d’Ynsect au Next40, il semble que les protéines alternatives représentent « un grand défi technologique ».

Startups food : cartes d’identité & avenir

Projets, stratégies, challenges… Trois entrepreneurs.ses croisées à Food Use Tech partagent leur vécu et leurs espoirs.

  • Nadine Briallon, dirigeante et fondatrice de 3desserts graphiques qui conçoit des imprimantes 3D alimentaires
  • David Gueunoun, fondateur de la toute jeune Les Miraculeux, qui lancera ses compléments alimentaires le 14 octobre 2019
  • Morgane Soulier, fondatrice de Feeleat, une application qui s’adresse aux personnes souffrant de troubles alimentaires

0 commentaires

Laisser un commentaire