Business Women : La tech peut-elle résoudre le problème du gaspillage alimentaire ?

Business Women : La tech peut-elle résoudre le problème du gaspillage alimentaire ?

Quand la tech part à l’assaut du gaspillage alimentaire. Cela suffira-t-il à venir à bout de ce fléau ? La réponse avec Alexia Desporte Richard et Aude Camus, invitées sur le plateau de Business Women.

Applications, frigos connectés, cantines intelligentes… En quelques années, la foodtech s’est emparé du gaspillage alimentaire avec l’idée de le réduire de moitié. Fort de cet objectif commun, Alexia Desporte Richard et Aude Camus ont toutes deux créer des solutions intelligentes, à destination des particuliers et des entreprises. La première a eu l’idée de créer un complice de cuisine connectée. Son nom ? Popotte Duck. Sa mission ? Créer des recettes sur-mesure, en tenant compte de vos préférences et de vos contraintes. Le bénéfice est double puisque d’une part vous mangez mieux et d’autre part vous gaspillez moins.

La seconde, quant à elle, a imaginé un frigo connecté à destination des salariés, qui permet de se restaurer H24 et encourage aux éco-gestes. Changer les modes de consommation vers du mieux-manger et éveiller les consciences à l’urgence environnementale, tels sont les combats que portent Aude.

Seulement voilà, si la foodtech et le business à impact sont très en vogue, les choses mettent du temps à bouger. « Il y a trois ans, quand on parlait de zéro déchet, on nous regardait très bizarrement », recontextualise Aude. Et Alexia de préciser : « L’impact, tout le monde veut en faire mais il y a encore peu d’actions. Dans le financement entre autres. »

Une action collective

Un constat frustrant pour tous ceux qui ambitionnent aujourd’hui de réduire considérablement le gaspillage alimentaire. D’ailleurs, « ce doit être une action collective et non individuelle, par startup ou par individu », rappelle Alexia au micro.

Selon l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les Français gaspillent 30 kg par an et par habitant, dont 7 kg d’aliments encore emballés. Un restaurant collectif, lui, gaspille 1000 tonnes de nourriture par an. Lourd bilan pour les cantines ou les selfs d’entreprise… Au total, dix millions de tonnes de nourriture sont gaspillées chaque année en France, pour un coût de 16 milliards d’euros. Des chiffres vertigineux, qui encouragent à la prise de conscience.

Sur le même sujet : 

Gaspillage alimentaire : une startup à l’assaut des « no-shows »

Gaspillage alimentaire : comment Phenix en a fait son business

0 commentaires

Laisser un commentaire