[Samedi, on lit ] Le voyage de Monsieur Perrichon – Eugène Labiche

[Samedi, on lit ] Le voyage de Monsieur Perrichon – Eugène Labiche

Rien de tel qu’une comédie pleine de rebondissements et quiproquos pour se distraire en cette période particulière. Dans cet extrait de la pièce Le voyage de Monsieur Perrichon, c’est bien le portrait d’une bourgeoisie arrogante qu’Eugène Labiche dresse.

Le voyage de Monsieur Perrichon

Acte II, Scène 10

PERRICHON, très ému. Vite ! de l’eau ! du sel ! du vinaigre ! Il fait asseoir Daniel.

TOUS Qu’y a-t-il ?

PERRICHON Un événement affreux ! (S’interrompant.) Faites-le boire ! frottez-lui les tempes !

DANIEL Merci… Je me sens mieux.

ARMAND Qu’est-il arrivé ?

DANIEL Sans le courage de M. Perrichon…

PERRICHON, vivement. Non, pas vous ! ne parlez pas !… (Racontant.) C’est horrible !… Nous étions sur la mer de Glace… Le mont Blanc nous regardait, tranquille et majestueux…

DANIEL, à part. Le récit de Théramène !

MADAME PERRICHON Mais dépêche-toi donc !

HENRIETTE Mon père !

PERRICHON Un instant, que diable ! Depuis cinq minutes, nous suivions, tout pensifs, un sentier abrupt qui serpentait entre deux crevasses… de glace ! Je marchais le premier.

MADAME PERRICHON Quelle imprudence !

PERRICHON Tout à coup, j’entends derrière moi comme un éboulement ; je me retourne : Monsieur venait de disparaître dans un de ces abîmes sans fond dont la vue seule fait frissonner…

MADAME PERRICHON, impatiente Mon ami…

PERRICHON Alors, n’écoutant que mon courage, moi, père de famille, je m’élance…

MADAME PERRICHON ET HENRIETTE Ciel !

PERRICHON Sur le bord du précipice, je lui tends mon bâton ferré… Il s’y cramponne. Je tire… il tire… nous tirons, et, après une lutte insensée, je l’arrache au néant et je le ramène à la face du soleil, notre père à tous !… Il s’essuie le front avec son mouchoir.

HENRIETTE Oh ! papa !

MADAME PERRICHON Mon ami !

PERRICHON, embrassant sa femme et sa fille. Oui, mes enfants, c’est une belle page…

ARMAND, à Daniel. Comment vous trouvez-vous ?

DANIEL, bas. Très bien ! ne vous inquiétez pas ! (Il se lève.) Monsieur Perrichon, vous venez de rendre un fils à sa mère…

PERRICHON, majestueusement. C’est vrai !

DANIEL Un frère à sa sœur !

PERRICHON Et un homme à la société.

DANIEL Les paroles sont impuissantes pour reconnaître un tel service.

PERRICHON C’est vrai !

DANIEL Il n’y a que le cœur… entendez-vous, le cœur !

 

À lire aussi : [Samedi, on lit] Le Temps retrouvé – Marcel Proust

Newsletter Widoobiz

Toute l'actualité business dans votre boîte mail.

0 commentaires

Laisser un commentaire