Télétravail vs bureau : 1 an après quel est le mode de travail préféré des Français ?

Télétravail vs bureau : 1 an après quel est le mode de travail préféré des Français ?

Publié le 7 avril 2021

Télétravail vs bureau : quel est le mode de travail préféré des Français ?

Il y a maintenant un an, la vie des travailleurs français s’est vu chamboulée par l’arrivée de l’épidémie de Covid-19. Si certains n’ont pas remis les pieds au bureau depuis le premier confinement, d’autres ont pu expérimenter une forme hybride de travail : entre home office et présentiel. Plutôt « télétravail systématique » ou « tous au bureau » ? Après un an, les Français n’ont toujours pas tranché et se montrent favorables à une hybridation de leur façon de travailler.

Génie des Lieux, cabinet de conseil indépendant en design, co-conception et réalisation d’espaces de travail, s’est proposé d’apporter un éclairage sur les attentes des Français quant à leur façon de travailler, après un an de crise sanitaire. Surprise, malgré une grande lassitude ressentie à tous les niveaux, le retour au bureau ne l’emporte pourtant pas haut la main. En effet, le sondage mené par Génie des Lieux auprès de 2006 salariés place le besoin de revenir au bureau et l’envie de continuer à télétravailler quasi ex aecquo parmi les Français. En effet, 52% des personnes interrogées expriment leur souhait de retourner au travail en présentiel, quand 48% préfèrent rester en télétravail.

Le retour au bureau : signe d’un retour à la normalité

Parmi les 52% des Français souhaitant retourner au bureau, le principal argument qu’ils mettent en avant est celui d’un retour à la normalité (76%). De fait, nous n’avons plus connu le travail en présentiel et à 100% depuis maintenant un an. Retrouver les open spaces remplis et animés, pouvoir croiser l’ensemble de nos collègues tous les jours, voilà des situations, pourtant bien ordinaires, que certains évoquent avec nostalgie. La « vie normale » manque et avec elle ces moments du quotidien passés au bureau.

Mais plus que le bureau en lui même, c’est bien les moments d’échange avec les collègues qui incitent les travailleurs à vouloir se rendre au bureau. 62% des sondés admettent ressentir le besoin d’échanges et de convivialité. 59% disent quant à eux avoir besoin de travailler avec leurs collègues. Une proximité indispensable, tant professionnelle qu’amicale, qu’il est difficile de retrouver en visioconférence.

Le télétravail : gage de qualité de vie

De leur côté, les 48% de Français pro-télétravail, pragmatiques, rappellent que l’épidémie de Covid-19 n’est toujours pas derrière nous. À 82% les répondants à l’enquête placent la peur d’être contaminés comme raison numéro 1 pour ne pas retourner au bureau.

Toutefois, dans l’hypothèse d’un recul de l’épidémie, ces travailleurs restent en faveur du télétravail par rapport au présentiel. 58% disent avoir pris goût à cette façon de travailler et 51% voit le télétravail comme un moyen d’améliorer leur qualité de vie. Il permet notamment de pouvoir organiser leur journée comme ils le souhaitent et de ne pas perdre de temps dans les transports.

Concentration, efficacité et confort : des aspects finalement peu déterminant

Qu’en est-il de la concentration, du gain d’efficacité, du confort ? Ces arguments souvent cités un coup en faveur, un coup en défaveur du télétravail s’avèrent finalement assez peu déterminants. En effet, 63% des travailleurs interrogés citent le gain d’efficacité et une meilleure concentration pour justifier leur envie de revenir au bureau. Ils sont également 63% à utiliser ce même argument pour justifier leur envie de rester en télétravail. Ex aecquo : il semblerait que les salariés travaillant mieux en télétravail soient aussi nombreux que ceux plus efficaces en présentiel.

De même, l’argument du confort au bureau (ergonomie, matériel, place) ne fait pas l’unanimité. Bien que 56% des répondants disent se sentir mieux installés pour travailler au bureau, ils sont nombreux (41%) à se trouver au contraire mieux équipés à la maison. En effet, chaque lieu possède ses avantages et ses inconvénients. Si le bureau semble plus ergonomique, et mieux équipé (matériel, connexion internet etc), il souffre de nuisances sonores et de l’agitation qui peuvent venir perturber la concentration. De son côté, la maison offre un calme certain mais n’est parfois pas pensée pour installer un poste de travail. De plus, cela dépend des situations individuelles de chacun (enfants, conjoint en télétravail, espace) mais aussi de la qualité des locaux professionnels à disposition (espace, matériel, connexion).

Le travail hybride : un bon compromis

Ce sondage mené par Génie du Lieux n’a donc pas réussi à trancher entre le télétravail et le présentiel. Il semble même vouloir ouvrir une troisième voie : celle du travail hybride. En effet, si 25% des répondants à ce sondage souhaitent ne plus jamais remettre les pieds au travail, les 3/4 restant ne pensent pas souhaitable de pratiquer le télétravail massif et à 100%.

Parmi eux, 26% aimeraient pouvoir pratiquer un jour de télétravail par semaine afin de conjuguer performance et qualité de vie. Seulement 8% préféreraient le contraire, à savoir un jour de présentiel pour 4 jours de télétravail.

 

À lire aussi sur Widoobiz : En 2021, à quoi ressemble le bureau idéal ?

0 commentaires

Laisser un commentaire